Vadrouilles Attentives

Ce journal relate un périple à pied d'un mois, seul, à travers les montagnes et l'arrière-pays de Croatie et Bosnie-Herzégovine.

L'essentiel des nuits se fait en bivouac ou dans des abris libres d'accès. A part quelques ravitaillements en chemin, j'évolue en autonomie complète, portant la nourriture nécessaire, filtrant l'eau dont j'ai besoin.

J'emporte également du matériel de dessin, ainsi qu'un appareil photo compact pour documenter un peu (photo/vidéo) cette aventure.

Je me suis retenu de regarder des photos et vidéos de ce qui m'attend, afin d'avoir un regard neuf, ouvert, et garder toutes les surprises possibles.

L'idée est de se faire plaisir, de goûter une liberté colossale, au cœur de beaux milieux naturels et sauvages, éprouver un autre rapport au temps, m'éjecter de ma zone de confort, découvrir mes limites, vivre une vie simple et heureuse sous une forme de vagabondage dynamique.

En me jetant dans l’inconnu avec optimisme, je sais qu’il y aura inévitablement des mauvaises surprises, mais aussi sur mon chemin des éléments et des personnes bienveillantes. Pour aller au bout de ce lâcher-prise, il me faut partir seul.

Nature, relief, et ciel bleu au programme !
Nature, relief, et ciel bleu au programme !
Trajet parcouru

J'ai utilisé la Via Dinarica comme fil d'Ariane. Il s'agit d'un sentier de longue randonnée qui a vu le jour assez récemment, et qui traverse plusieurs pays des Balkans. J'en parle un peu plus dans le chapitre suivant.

Sa distance totale Ă©tant de plus de 1200 km, je savais d'avance que je n'en parcourrai qu'une partie.

Ci-dessous un aperçu du trajet que j'ai parcouru 👇

Une vue très reculée pour situer par rapport aux pays voisins.
Une vue très reculée pour situer par rapport aux pays voisins.

Ayant un mois devant moi et tenant à découvrir une partie de la Croatie ET de la Bosnie-Herzégovine, il m'a fallu à un moment faire quelques sauts de puce : sections en orange et rose sur la carte ci-dessous. En bleu sont indiquées les sections découvertes 100% à pied.

Une vue de mon parcours dans son ensemble
Une vue de mon parcours dans son ensemble
Comment je m'y suis rendu

Trois jours de route à moto par les départementales françaises, allemandes, autrichiennes, slovènes, et croates m'ont mené le 26 juin 2019 à Krivi Put en Croatie, petit hameau à hauteur de la ville balnéaire de Senj.

Pourquoi ce point de départ ?

En pratique, l'extrémité nord de la Via Dinarica se trouve en Slovénie. Comme je connais un peu ce pays et que mon temps est limité, j'ai plutôt en tête de découvrir pendant 2 semaines la Croatie, puis pendant 2 semaines la Bosnie-Herzégovine.

Ce point de départ m'a été conseillé par Eva Smeele (@evadinaricaproject). Ce choix est donc dû à ma fenêtre temporelle réduite, mais aussi à la réputation du tracé en amont de n'être ni le plus intéressant, ni le plus maintenu, une information confirmée également par Carsten et Jim, croisés en chemin.

Devant prĂ©voir suffisamment de temps pour ĂŞtre rentrĂ© en France dĂ©but aoĂ»t, j'ai interrompu mon parcours le 25 juillet 2019 après avoir traversĂ© le massif de Prenj. Le retour Ă  mon point de dĂ©part s'est ensuite effectuĂ© via deux longues journĂ©es de bus, en passant par Mostar et Split, deux importantes villes touristiques.

Quelques chiffres
  • Distance totale Ă  pied : 552 kilomètres
  • DĂ©nivelĂ© : 21701m D+ / 21706m D- / La hauteur moyenne d'un Ă©tage d'une habitation Ă©tant de 2,7m c'est donc l'Ă©quivalent de 8037 Ă©tages montĂ©s, et autant descendus, Ă  pied.
  • Une journĂ©e moyenne de marche reprĂ©sente 19 km, avec 770m de D+ et autant de D-.
  • Nuits en bivouac : 13
  • Nuits en cabane libre d'accès : 11
  • Nuits en refuge gardĂ© : 3
  • Nuits en guest house (nuit payante chez l'habitant) : 4
  • Nuits en hĂ´tel : 1
  • Nuits en camping : 2
  • Tiques : 1
  • Bâton de marche cassĂ© : 1
  • Blessures ayant imposĂ© des jours de repos : 1
  • Marcheurs au long cours croisĂ©s : 2 (+2 allant en sens inverse)
  • Auto-stop : 3